Parler de ses points faibles en entretien

Qu’est-ce qu’un point faible et comment l’identifier ?

Comment identifier vos points faibles ? Comment les aborder lors d’un entretien ? Passons en revue les bonnes pratiques qui vous permettront de ne pas faire rimer points faibles et échec.
Bonne nouvelle : tout le monde a des points faibles ! Un point faible est une notion relative parce que cela peut avoir attrait à une compétence technique ou à une personnalité. Il faut se préparer à l’entretien en identifiant d’éventuels points faibles par rapport au poste :


  • Bien relire la fiche de poste pour comprendre les éléments et objectifs attendus.
  • Recueillir des informations sur le site internet du recruteur (site corporate ou site de recrutement) qui permettront de glaner des informations sur la culture et les valeurs de l’entreprise.

Que faire pour avancer malgré un point faible ?

Mauvaise nouvelle : vous avez un point faible pour le poste… MAIS vous êtes en entretien et vous avez envie d’avancer. Lorsque vous ne maîtrisez pas certaines choses, mieux vaut l’admettre, soyez honnête avec votre interlocuteur car cela se ressentira très rapidement. Cela commence d’ailleurs dès le CV :

  • Vous affichez un anglais courant ? Soyez capable de le parler !
  • Vous affichez un diplôme ? Soyez capable de le présenter !

Ayez une attitude ouverte et soyez force de proposition : il faut savoir réagir, ne soyez pas victime de vos points faibles. Montrer que vous savez aborder un obstacle et vous challenger.


Il faut également être attentif à la reformulation des attentes, qui est très utile car vous montrez au recruteur que vous avez saisi ce qu’il attend de vous. N’hésitez également pas à questionner votre interlocuteur sur ses priorités : pour savoir si vos lacunes seront réellement pénalisantes pour vous, ou si au contraire, elles ne vous empêcheront par d’avancer. Si tel est le cas, vous avez alors l’opportunité de rebondir et de vous fixer des axes d’amélioration !

Comment améliorer un point faible ?

Attention à la sur-adaptation, car vous risquez de vous épuiser, de perdre votre concentration et motivation en vous éloignant de qui vous êtes vraiment.
Mais heureusement, on peut tout à fait améliorer un point faible tout en restant soi-même. Il faut simplement identifier les entreprises qui vous correspondent, mais cela suppose de bien se connaître tant sur le point de vue de votre personnalité, que de vos compétences.


Cependant, au-delà d’une personnalité ou d’une compétence que vous possédez ou non, il est important de garder son énergie et de savoir jusqu’à quel point on veut transformer un point faible.


Si jamais vous ne connaissez pas un logiciel ou une langue, pensez à la formation ! Quels que soient les axes d’amélioration que vous vous fixez, la formation et le travail sur soi sont importants et vous permettront toujours de progresser.


Enfin, n’oubliez pas votre entourage professionnel et personnel ! Votre réseau a des choses à vous dire, qui peuvent être riches d’enseignements.