5 conseils pour réussir votre candidature spontanée

Vous rêvez d’intégrer cette entreprise depuis des années ? Celle-là même qui vous a fait choisir votre orientation professionnelle. N’hésitez plus, et lancez-vous ! Une candidature spontanée fera peut-être la différence. En sortant du circuit classique des candidatures, vous vous démarquerez de la concurrence.

Et puis, même si sur l’instant votre candidature spontanée n’est pas attendue, ni même retenue, elle vous permettra d’être dans la base de données de l’entreprise. Qui sait ? Vous pouvez être recontacté dans les prochains mois si un poste se libère.

Enfin, en postulant spontanément, vous apportez la preuve de votre réel intérêt pour l’entreprise. Quelle meilleure preuve de motivation que de postuler spontanément… si c’est bien fait !

Comment réussir une candidature spontanée

A l’initiative du candidat, et non un besoin exprimé par l’entreprise, la candidature spontanée est un exercice difficile qui doit respecter certaines règles, bien différentes de la candidature classique.
La première : ne pas faire perdre son temps au recruteur. La seconde : se faire (bien) remarquer. Et enfin : convaincre !
Vous êtes décidés à vous lancer ! Voici nos quelques conseils et astuces pour réussir votre mission !

1. Faites preuve « d’happenstance » !

Être là au bon endroit. Choisissez bien l’entreprise. Postulez uniquement là où vous avez envie de travailler. Considérez son implantation géographique, son domaine d’activité, son marché, sa culture d’entreprise mais aussi ses valeurs et son état d’esprit. Inutile de multiplier vos candidatures. Postuler demande de l’énergie, alors privilégiez la qualité à la quantité de CV envoyés.

Être là au bon moment. Informez-vous sur l’actualité de l’entreprise. Rachat, développement à l’international, diversification de l’activité autant d’éléments qui vous permettront d’identifier les nouveaux besoins de l’entreprise. Vous anticiperez peut-être une annonce de poste, « coiffant ainsi au poteau » vos potentiels concurrents.

2. Répondez à la problématique de l’entreprise

L’important est de montrer votre capacité à expliquer votre objectif professionnel et à souligner l’adéquation entre votre profil et les besoins de l’entreprise. Vous avez lu dans la presse que l’entreprise allait digitaliser une partie de son activité ? Rebondissez. Montrez que vous avez compris tous les enjeux de la transformation digitale. Montrez que votre expérience dans ce domaine saura apporter le savoir-faire nécessaire. Devenez indispensable !

3. Trouvez les informations sur le poste

D’abord, le job title. Dans ce cas, les réseaux sociaux sont des amis précieux. N’hésitez pas à aller sur LinkedIn pour vous familiariser avec les jobs évoqués et l’organigramme de l’entreprise. Plus vous serez précis, plus vous donnerez l’image d’une personne qui sait ce qu’elle veut.

Ensuite, les missions. Là encore, LinkedIn vous aidera. Consultez les profils des employés qui occupent le poste souhaité. Repérez les mots clés. Vous pourrez ainsi les intégrer dans votre mail de motivation. Petite astuce : Parfois d’anciennes offres d’emploi traînent sur le net, alors n’hésitez pas à chercher sur Google, vous verrez peut-être ressurgir la description du poste que vous convoitez.

4. Peaufinez votre e réputation

Ce n’est plus une surprise pour personne, les recruteurs se renseignent aussi via les réseaux sociaux. Alors soignez votre identité numérique. Pour cela, une astuce : « Googlelisez-vous » ! Vous verrez ainsi ce que le net renvoie de vous. Même si votre dernière soirée entre amis était mémorable, préférez la discrétion. Ce qui est privé doit rester privé. En revanche, pensez à parfaire votre profil professionnel.

5. Exit la lettre de motivation ! Préférez l’email de candidature spontanée !

Comme candidature spontanée rime avec inopiné, mieux vaut miser sur « efficacité ». Le recruteur n’aura pas de temps à consacrer à la lecture de votre lettre de motivation. Alors, notre conseil. Préférez l’email ! Un email bien tourné avec votre CV en pièce jointe. Voici notre mode d’emploi pour un email de candidature spontanée qui saura faire mouche.

1. Adressez-vous au bon interlocuteur
Envoyer une candidature spontanée, c’est bien. L’envoyer à la bonne personne, c’est mieux. Comment ? Si, sur le site de l’entreprise ou par vos recherches, vous n’avez pas trouvé de contact direct, vous pouvez tenter de téléphoner à l’accueil de l’entreprise. On vous communiquera peut-être un nom. Sinon vous pouvez aussi contacter directement certaines personnes de l’entreprise via les réseaux sociaux professionnels. Dernière atout dans votre manche : la recommandation. Vous tomberez juste et fort !

2. Soignez la rédaction de votre email
Il faut allez droit au but. Facilitez autant que possible la lecture de votre mail.

Petite check list des points à vérifier avant d’envoyer votre email de candidature spontanée
  • Choisissez un objet d’email clair et efficace
  • Commencez et finissez bien avec les formulations d’usage
  • Construisez votre texte en 3 parties courtes avec quelques phrases sur votre situation actuelle, l’intérêt pour votre poste et l’entreprise.
  • Mettez en avant votre personnalité.
  • Choisissez bien les mots et illustrez d’exemples précis
  • Soyez original ... mais pas trop
  • Indiquez vos disponibilités pour un possible entretien
  • Enfin, avant d’envoyer, une dernière chose : éliminer toute faute d’orthographe !
3. La PJ : un CV soigné
Plutôt qu’un Word, choisissez de l’envoyer en format PDF. Cela évitera d’éventuels hiéroglyphes ou autres distorsions, voire de rendre le document illisible.
Restez professionnel. Jouez la sobriété. C’est à vous maintenant !